Plan de Développement du Burkina: Le CNOSC veut apporter sa touche

Le conseil National des Organisations de la Société Civile (CNOSC) a rencontré les 29 et 30 Avril 2021, les OSC membres de l’organisation de la région de l’Est à Fada N’Gourma. L’objectif est de recueillir les avis et les propositions de ces organisations pour la rédaction du Plan de Développement du Burkina en cours d’élaboration. Les travaux ont tournés autours du thème «contribution de la société civile au processus d’adoption du nouveau référentiel national en matière de développement au Burkina Faso».

La conférence régionale sur la redevabilité sociale s’est tenue à Fada N’Gourma dans la salle de conférence de l’Association Vivre au Village (VIVAVI) sous le thème « Contribution de la société civile au processus d’adoption du nouveau référentiel national en matière de développement au Burkina Faso« . Une vingtaine d’organisations de la société civile (OSC) de l’Est y ont pris part.

Présidé par le Gouverneur de la région de l’Est, la rencontre du Conseil National des Organisations de la Société civile à l’Est, a regroupé plusieurs OSC venues des cinq provinces de la région afin de réfléchir ensemble sur l’apport des OSC dans la rédaction du nouveau Plan nationale de développement du Burkina Faso. La rencontre a été agencée de communications et d’échanges entre les acteurs de la société civile, et a permis aux différents intervenants de faire des propositions concrètes pour influencer les décisions politiques et le contenu du nouveau Plan nationale de développement du Burkina en rédaction.

Pour Monsieur Labidi OUALY, « L’objectif général de la conférence est d’influencer le contenu du nouveau plan national de développement du Burkina Faso pour plus de participation citoyenne et de redevabilité sociale dans les domaines de la santé, de l’éducation et des infrastructures ». Il estime que cette rencontre à Fada vise à recueillir auprès des organisations de la société civile au niveau régional des contributions pour alimenter le nouveau plan national de développement.

Labidi Oualy

Deux communications ont été données par le directeur régional en charge de la planification. La première communication a porté sous le sous-thème «quel dispositif de suivi et d’évaluation pour garantir l’offre de service public de qualité aux citoyennes et citoyens dans les secteurs de la santé, de l’éducation et des infrastructures». Ce sous-thème a mis l’accent sur les stratégies à mettre en place pour améliorer l’offre de service publique en termes de qualité et de quantité à travers des indicateurs de performance préalablement définis.

Le deuxième sous-thème a porté sur «la participation citoyenne dans la promotion de la redevabilité sociale au Burkina Faso: rôle de la société civile et des communautés bénéficiaires». Le conférencer a mis l’accent sur le rôle de la société civile et des communautés dans la mise en œuvre des politiques publiques. Un accent particulier sera mis sur les cas pratiques de participation citoyenne.

A l’issue de deux jours de partages, les participants ont montré leurs satisfactions et formuler les recommandations pour le nouveau plan de développement du Burkina faso.

Issa THIOMBIANO, Gulmu Info

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :