Blaise COMPAORE se dit prêt à aider le Burkina dans la lutte contre le terrorisme

L’ancien président Blaise Compaoré, exilé à Abidjan suite aux événements des 30 et 31 octobre 2014, a fait part au président Roch Marc Christian Kaboré par écrit de sa volonté à aider le Burkina Faso dans la lutte contre les attaques terroristes qui sont récurrentes, selon un article publié ce lundi 15 avril 2019 par Jeune Afrique.

Selon le journal Jeune Afrique, cet écrit de l’ancien président du Faso fait suite aux sorties médiatiques sur la chaîne allemande Deutsche Welle de son excellence Roch Marc Christian Kaboré qui l’accuse d’avoir été « complice » avec des chefs Djihadistes qui ont bénéficié sous le règne du Congrès pour la démocratie et le pouvoir (CDP, ex-majorité), de gîte et couvert au Burkina.

Selon son entourage, il a voulu faire part de « sa disponibilité et son soutien » face à la situation sécuritaire du Burkina, rapporte le journal Afrique. Citant une source proche de Blaise Compaoré, le journal précise que l’ex président ne « supporte pas » ces « allégations » qui l’ont attristé.

Dans la missive, l’ex président rappelle qu’il considère Roch Kaboré comme le président légitime et revient sur leur relation ancienne et personnelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *