Actualité du jour: Et  Moscou mit ses menaces à exécution

Alors que sur le plan national, la commission chargée de proposer un agenda de la transition a remis, mercredi, son rapport au Président Damiba, l’explosion qui a fait une soixantaine de victimes et de nombreux blessés à Gbomblora, dans le Poni, Région du Sud-Ouest continue d’alimenter la chronique. De même, l’arrivée le mercredi à Bamako d’une délégation de la CEDEAO conduite par Goodluck Jonnathan retient l’attention de l’actualité dans la sous-région.

C’est au centre de cette actualité que vient se greffer la nouvelle de l’invasion de l’Ukraine par les troupes russes très tôt ce matin, jeudi 24 février 2022.  En effet, selon les média occidentaux, c’est à 6H, heure de Moscou que Vladimyr Poutine, le Président Russe est intervenu à la télévision nationale pour annoncer que les troupes russes avaient  entamé leur avancée vers Kiev. Peu de temps en effet après cette annonce, des explosions ont été entendues dans les villes frontalières avec les régions séparatistes. Puis des attaques aériennes et terrestres ont été lancées contre l’Ukraine  à partir de l’Est, du Nord et même du Sud.

Kiev la capitale n’est pas non plus été épargnée. Au lever du jour, les gares des métros, des trains ainsi que les routes connaissaient un embouteillage, les gens ayant choisi de quitter la capitale et le pays pour des contrés plus sûres. A la mi-journée, le Président Volodymyr Zelensky est intervenu à son tour  en direct à la télévision pour appeler les Ukrainiens à prendre des armes pour défendre la liberté et la paix. L’Europe, les Etats-Unis ainsi que l’ONU ont condamné cette invasion russe de l’Ukraine et ont promis de prendre des sanctions contre Moscou. Attention quand même à Moscou, car il suffit d’une petite étincelle pour embraser la planète.

Pendant que des pays comme ceux du Sahel peinent  à s’en sortir avec les terroristes  qui gangrènent leur territoire, d’autres ont fini avec la vie tranquille pour aller chercher noise ailleurs. Si côté Ukraine on annonce déjà huit morts, et, aussi  au moins une dizaine d’avions et d’hélicoptères  russes abattus, on se demande combien cette « guerre » engloutira. Ce qui est sûr les marchés financiers ont déjà réagi négativement tandis que les bourses des valeurs et les matières premières connaissent une flambée.  Ainsi va le monde comme dirait quelqu’un à son oncle.

SAAMGOAME

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :