Nouvelle tentative de déstabilisation de la transition au Burkina Faso

Le gouvernement burkinabè a publié un communiqué le jeudi 18 janvier 2024, annonçant une tentative de déstabilisation de la Transition. Selon le communiqué, les services de sécurité ont été mobilisés depuis le 13 janvier 2023 pour démanteler un réseau impliquant des militaires en fonction, des militaires radiés, des civils et des militants.

 

Ce réseau avait pour objectif de déstabiliser les institutions du Burkina Faso et de mettre un coup d’arrêt brutal au processus de Refondation pour la dignité, l’intégrité, la liberté et la souveraineté du pays. Les auteurs de ce projet maléfique avaient prévu d’agir le 14 janvier 2024, mais grâce à la vigilance des services de renseignement et à la promptitude des forces patriotiques de défense et de sécurité, cette tentative de déstabilisation a été interrompue. Les enquêtes en cours ont permis d’établir l’implication de plusieurs militaires et civils dans cette tentative de déstabilisation. Des interpellations ont été effectuées et des analyses techniques sont en cours pour mieux comprendre les ramifications de cette affaire.

 

Le gouvernement burkinabè assure au peuple burkinabé que des voies de droit seront utilisées pour éclairer l’opinion nationale et internationale sur l’ensemble de ces manœuvres. Il est déterminé à faire toute la lumière sur cette tentative de déstabilisation et à préserver la dignité, l’intégrité, la liberté et la souveraineté du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *