« La marche du 16 n’aura pas lieu » selon le gouvernement

« Par la présente, j’ai le regret de ne pas vous délivrer le dit document qui constitue une pièce maîtresse de la légalité de votre action ». C’est la réponse donnée à la demande de l’ autorisation de manifester à l’Unité d’Action syndicale (UAS).

Une manifestation était prévue le lundi 16 septembre 2019 sur toute l’étendue du territoire nationale. Un préavis de grève avait été transmis au président du Faso à cet effet. Une réponse positive rendait L’UAS à cette correspondance rendait légale la manifestation.

Mais contre toute attente, le secrétaire général du gouvernement et du Conseil des ministres dans sa réponse a  » le regret de ne pas … délivrer ledit document qui constitue une pièce maîtresse de la légalité« .

Selon le gouvernement, c’est conformément de « l’article 4 de la loi 45/60/AN du 25 Juillet 1960 relative au droit de grève au Burkina qui prescrit 15 Jours francs avant toute action. » En attendant la réaction de l’UAS, tout porte à croire que la demande ne respecte pas le délai relative au préavis de grève qui est de 15 jours francs.

Van Marcel OUOBA, Gulmu.Info

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :