Insécurité: Fada N’Gourma, le dernier rempart des populations de l’Est

Fada N’Gourma est une ville résigné qui lutte contre l’insécurité dans la région de l’Est. Après une opération militaire « Otapuanu » qui n’a pas pu venir à bout des terroristes, La ville accueille chaque jour des déplacés. Ces dernières semaines, plusieurs informations annoncent des attaques aux alentours de la ville. La plus récente est celle entre Gounghin et Fada, qui depuis le début des attaques était épargnée. Fada devient de ce fait, le dernier rempart pour les populations de l’Est. Derrière cette attaque, qui a deux morts, c’est le destin d’une fragile région qui est en jeu.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le déplacement massif des populations vers Fada ces derniers temps ne devrait pas passer inaperçu ! En tout cas, toute la population de l’Est voit en Fada un rempart. C’est la seule ville qui abrite le plus grand nombre de force de défense et de sécurité. A ce jour, plus de 80% des responsables politiques, administratives et coutumières y sont refugiés. Toute la région a les yeux levés vers cette ville d’où viendra le salut.

Ultime sursaut désespéré d’un peuple qui a soif de paix ? Ou bien impulsion décisive pour stopper l’initiative d’un groupe armé, qui, après avoir d’elle-même décidé de créer la terreur dans la région, n’avait pas encore attaqué la ville de Fada. Aujourd’hui, ce n’est plus une rumeur ou une information sur les réseaux sociaux. Fada, le dernier bastion de la région de l’Est, est en phase de devenir la cible des terroristes.

Il faut vite agir pour que Fada ne tombe pas. Que le destin ne donne pas raison au maire de Madjoari qui affirmait que « Si Madjoari tombe, Fada aussi tombera, car nous avons un destin lié. ».

Van Marcel OUOBA, Gulmu Info

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :