Insécurité alimentaire : 450 tonnes du PSAE pour les populations vulnérables de la région de l’Est

Le Programme de Sécurité Alimentaire dans l’EST du BURKINA FASO (PSAE) a fait un don de 450 tonnes de Maïs local d’une valeur de 250 millions de francs CFA aux personnes vulnérables de la région de l’Est lors d’une cérémonie officielle ce jour 22 Mai 2023. Ce don a été remis au gouverneur de la région de l’Est, en présence de plusieurs autorités administratives locales, une délégation du ministère de l’agriculture venue de Ouagadougou et les bénéficiaires. 

 

La donation est composée uniquement de maïs local et viendra remplir les magasins de la Société Nationale de Gestion du Stock de Sécurité Alimentaire (SONAGES). Ces vivres sont destinés à aider les personnes qui ont des difficultés à satisfaire leurs besoins alimentaires de base en raison de la pauvreté ou de l’insécurité alimentaire, surtout en cette période d’insécurité. Les bénéficiaires, souvent confrontés à des difficultés alimentaires quotidiennes, ont accueilli cette donation avec gratitude et ont exprimé leur sincère reconnaissance envers les donateurs et les responsables du PSAE.

La cérémonie de remise des vivres a été présidée par le Gouverneur de la région de l’Est, Monsieur Hubert YAMEOGO, qui a déclaré que cette donation représente une contribution importante à la sécurité alimentaire dans la région de l’Est. En effet, les populations défavorisées de cette région pourront bénéficier de cet appui pour satisfaire leurs besoins alimentaires de base et améliorer leurs conditions de vie en cette période de soudure.

Monsieur le Gouverneur de la région de l’Est a également remercié le PSAE pour cette donation importante. Il a souligné que cette aide est d’une grande importance pour les habitants qui ont grandement besoin de soutien en ce moment difficile. Cette aide alimentaire bénéficiera gratuitement à plusieurs milliers de personnes déplacées internes et de personnes vulnérables la région de l’Est du fait de la situation d’insécurité.

En rappel, Le projet vise à améliorer la sécurité alimentaire des populations de l’est du Burkina Faso en développant leur capacité de résilience face aux changements climatiques et aux aléas économiques. Ce projet est réalisé avec le soutien de l’Union européenne, et est financé par l’Agence Française de Développement (AFD). Débuté en 2017, pour une durée de cinq ans, le projet à réalisé dans la région de l’Est 559 basfonds maraichers, 53 jardins maraichers, 85 puits maraichers, 242 forages pastoraux et biens d’autres actions aux profit des populations de la région.

Issa THIOMBIANO, Van Marcel OUOBA, Gulmu.info

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :