Conseil Provincial de la Jeunesse de la Gnagna: Les jeunes s’émancipent

Le Conseil National de la Jeunesse souffrent depuis plus de six (06) ans, de la vieillesse de ces structures. Appelle à se conformer à la loi N° 064-2015/CNT portant liberté d’association, la structure nationale s’est conformée à la loi en renouvelant les instances en Juillet 2018. Depuis lors, il a été demandé à toutes les structures décentralisées de s’y conformer. Malheureusement, comme le dit cet adage “La loi est bonne quand elle s’applique aux autres”, plusieurs structures régionales dont celle de l’Est, tardent à respecter le mode d’ordre pour le renouvellement des instances. 

Le processus de renouvellement des instances décentralisées a renouvelé sur 13 régions, 9 et les 4 autres restantes ont des difficultés majeures pour diverses raisons. Pour certains, le refus des présidents en exercice de se soumettre en est la cause. Pour d’autres, il s’agit d’une question de leadership.

C’est la situation que vit la région de l’Est. Cette situation qui a même poussé certains jeunes à décider de ne plus reconnaître la légitimité du président sortant pour les représenter dans les instances de jeunesse. En témoignent les sorties hasardeuses du président sortant dans les villes de Bogande et de Diapaga le mois passé. C’est allant dans ce sens que certains jeunes des provinces ont décidé de renouveler leurs instances sans l’implication du président sortant. 

Le samedi 02 février, les jeunes de la province de la Gnagna ont pris leur destin en main en renouvelant leurs instances. Un nouveau bureau provincial a vu le jour. Il est présidé par M Saidou Lankoandé. Une initiative louée par plusieurs associations et membres du conseil. 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :