Atelier de priorisation des activités pour la Stratégie Régionale de Renforcement de la Cohésion Sociale et de Consolidation de la Paix dans la région de l’Est

La région de l’Est s’est dotée d’une Stratégie Régionale de Renforcement de la Cohésion Sociale et de Consolidation de la Paix, dans le but de résoudre les conflits communautaires qui affectent la région. Cependant, il y a des insuffisances dans l’approche des acteurs impliqués, notamment le manque de coordination dans la mise en œuvre des programmes et l’absence de capitalisation des acquis. Pour remédier à cela, un atelier de priorisation des activités de la stratégie a été organisé ce jour 23 Avril 2024, avec le soutien du PNUD et du projet Prévention et Gestion des Conflits (PREGEC). Ce projet vise à réduire les risques de conflits et à renforcer la cohésion sociale dans la région de l’Est. L’atelier a pour objectif de présenter la stratégie, le plan d’action triennal 2023-2025 et le plan opérationnel 2024 aux différents acteurs afin de faciliter leur mise en œuvre et de formuler des recommandations pour améliorer la coordination et la capitalisation des activités. Le projet est financé par le Peacebuilding Fund (PBF) des Nations Unies et est mis en œuvre par le PNUD et la FAO jusqu’en décembre 2024.

La rencontre de priorisation a regroupé tous les acteurs de la cohésion sociale et de la paix de la région de l’Est. La cérémonie d’ouverture a été présidée par Monsieur Siaka OUATTARA, Secrétaire Général de la Région de l’Est, représentant le gouverneur de l’Est. C’est un atelier qui fait suite à une stratégie régionale de renforcement de la cohésion sociale et de la consolidation de la Paix que le programme des nations unies a soutenu en 2023. L’atelier de ce jour a pour objectif de permettre aux participants, les acteurs de mise en œuvre du projet, d’identifier les actions qui pourront être mises en œuvre cette année pour renforcer la cohésion sociale et consolider la paix dans la région.

Monsieur Celestin Zongo, Analyste de Programme au Programme des Nations unies pour le développement (PNUD)
Monsieur Celestin Zongo, Analyste de Programme au Programme des Nations unies pour le développement (PNUD)

Pour Monsieur Celestin Zongo, Analyste de Programme au Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), cette rencontre a pour but « d’identifier les actions majeures qui pourront être mises en œuvre cette année 2024 et qui peuvent contribuer à la promotion de la paix et la résolution des conflits dans la région de l’Est ». Pour lui, ce projet est une suite du premier projet qui avait permis de mobiliser 2 500 000 dollars pour deux (02) ans. Une extension de douze mois a été accordée, et a permis de mobiliser Un million six cent mille (1 600 00) dollars.

Monsieur Aimé LOMPO, responsable du Projet PREJEC a Tin Tua
Monsieur Aimé LOMPO, responsable du Projet PREJEC à Tin Tua

Comme résultat obtenu dans la première phase du projet, Monsieur Aimé LOMPO, responsable du Projet PREJEC a Tin Tua, estime que « la première phase a permis d’identifier les structures locales de prévention et de gestion dans les cinq communes d’intervention du projet, et de renforcer leurs capacités toute en les accompagnant dans leurs missions. » Pour lui, il est nécessaire d’accompagner ses structures à cause du travail qu’ils abattent pour réconcilier les populations. Il note qu’à travers ce projet, « les populations ont appris à se faire plus confiance,   Cette seconde phase devrait permettre d’équiper les structures de prévention d’une part et de communiquer à travers les médias pour plus d’impact et de visibilité des actions sur le terrain.

Siaka OUATTARA , SGR de l'Est lisant le discours d'ouverture
Siaka OUATTARA , SGR de l’Est lisant le discours d’ouverture

Monsieur Siaka OUATTARA, Secrétaire Général de la Région de l’Est, représentant le gouverneur de l’Est, dans son intervention, a rappelé aux participants la nécessité et l’importance de la paix et de la cohésion sociale dans la région. A l’issue de son intervention, trois (03) communications ont été présentées, portant sur la stratégie, les plans d’actions triennaux glissant 2023-2025 et le plan opérationnel 2024, suivi de discussion et de recommandation.

A la fin de l’atelier, les participants ont proposé des activités et ont intégré ces activités dans leurs plans annuels. Chaque acteur a décidé de son mode de financement, soit directement, soit par le biais de partenaires ou d’acteurs traditionnels. Dans le cadre de ce projet, le Gouvernorat de l’Est est responsable de la mise en œuvre, avec le soutien des directions régionales en charge de la réconciliation nationale, des droits humains et de l’économie et de la planification.

Van Marcel OUOBA, Gulmu Info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *